Un Mal Terrible Se Prépare – Laurent Lussier

 

 

Je reviens avec une nouvelle chronique lecture, pour vous parler d’une de mes heureuses découvertes du Salon du Livre de Genève édition 2019. Il s’agit d’Un Mal Terrible se Prépare, premier roman de Laurent Lussier paru en 2018 aux éditions La Mèche. L’occasion de nous plonger ensemble dans un petit bijoux de la littérature contemporaine québécoise. En route !

 

Quatrième de couverture

Ce n’était plus le temps de vivre solitaire, un oiseau gentiment perché sur l’index, car je devais m’attaquer à ce monde avec une lame s’il le fallait, ou à coups de pied, pour le rendre traversable – fini l’ermitage insouciant, faites-vous défricheur !

Un anti-roman d’aventure d’une redoutable ironie, sur fond d’épidémie en forêt.

 

Mon avis

un mal terrible se prépare

Si la couverture d’un vert exubérant attire le regard, le titre retient l’attention. Un Mal Terrible se Prépare… L’idée contraste avec l’image, ce campeur tranquille agenouillé devant un petit feu, casserole à la main, en pleine forêt. Un mal terrible..? La quatrième achève d’éveiller les curiosités, ne voulant rien révéler mais livrant tout de même quelques mots prometteur.

 

Bienvenue donc dans l’univers singulier de ce premier roman de Laurent Lussier ! Vagabondant au cœur de la forêt sauvage pour quelques semaines de camping solitaire, le personnage-narrateur se retrouve conduit, par le hasard des événements, à suivre l’équipe du Réseau d’Urgence Pour la Faune dans ses interventions de sauvetage d’animaux blessés. Mais, si le roman offre à première vue l’impression d’une ode philosophée à la nature sauvage et à la solitude introspective, les attraits d’un texte enchanteur nourri de réflexions diverses sur les beautés de la forêt et d’un mode de vie simple et dépouillé, en totale harmonie avec cette dernière, texte entre les lignes duquel on entendrait presque le bruissement du tapis de feuilles mortes foulé par la chaussure à crampons du randonneur, ne vous laissez pas avoir ! Car derrière ce décor idyllique, d’étranges événements se produisent et le roman vire rapidement au thriller écologique, avec pour toile de fond une épidémie animale d’origine inconnue et les agissements imprévisibles d’un dégénéré errant dans les bois.

 

La traque commence, mais comment débusquer un ennemi invisible dans cette forêt dense où les hommes, finalement plus présents qu’il n’y parait, semblent eux-mêmes retourner à l’état sauvage ? Le roman nous immerge dans son atmosphère particulière, mystérieuse et oppressante, et nous voilà confinés dans l’ambiance trouble, feutrée et presque aveugle des sous-bois, où l’on découvre tour à tour des recoins de paradis, un ruisseau d’eau claire, une cabane dans les bois, et des vestiges inattendus de scènes de saccage terrifiantes.

 

Insaisissable est la nature de la menace qui plane sur l’ensemble du récit, et inclassable se révèle ce texte : oscillant entre les tons, volontiers ironique ou glissant dans des digressions philosophiques,  inquiétant parfois et poétique souvent, tour à tour cynique et rêveur… il n’aura de cesse de vous surprendre et saura vous tenir en haleine, jusqu’au bout.

 

À coup sûr, une lecture qui vaut le détour ! Si j’ai beaucoup apprécié cette ambiance particulière et dépaysante qu’offre le roman, les petites maximes marquant chaque fin de chapitre et regroupées à la toute fin du récit, comme une série d’enseignements essentiels tirés d’événements parfois hasardeux ou relativement anodins, m’apparaissent comme une ultime malice de l’auteur, une petite surprise qui nous laisse là, à la dernière page, avec un sourire amusé aux lèvres.

 

 

Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu et surtout, surtout, qu’il vous a donné envie d’aller découvrir ce roman !

N’hésitez pas à venir lire ma précédente chronique lecture, La Terrasse Des Éléphants – Raphaël Aubert, ou mon dernier articleÉcriture et Confiance en Soi.

Et si vous avez déjà lu Un Mal Terrible se Prépare, venez m’en parler dans les commentaires !

Vous pouvez également me rejoindre sur Instagram pour plus de contenu.

 

Prenez soin de vous, lisez,

 

Marie.

 

Un commentaire sur “Un Mal Terrible Se Prépare – Laurent Lussier

  1. Ping : Zéro Déchet, le Manuel d’Écologie Quotidienne – Julie Bernier – The Mountain Girl in the City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :